AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 L'élite de la Police, le GIPN

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thonio
Administrateur


Nombre de messages : 312
Age : 31
Localisation : Marseille (13)
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: L'élite de la Police, le GIPN   Mar 16 Aoû

Les Groupes d’intervention de la Police Nationale (G.I.P.N)


Depuis 30 ans, les policiers des GIPN ont pour domaine de compétence les interventions à haut risque. Ils agissent quotidiennement au service de leurs concitoyens, préservant des vies humaines et donnant le meilleur d'eux-mêmes dans l'accomplissement de leurs missions.


Historique des Groupes d’Intervention de la Police Nationale

La décision de créer des groupes d’intervention est intervenue après le "choc" qu'a constitué, pour les gouvernements des pays occidentaux, l'assassinat des athlètes Israéliens pris en otages par des terroristes lors des jeux olympiques de Munich en 1972. L'intérêt de disposer d’unités de police capables de faire face à des situations de crise d'une exceptionnelle gravité, est alors apparue comme une impérieuse nécessité.

Le 27 Octobre 1972, 11 groupes d’intervention sont formés sur le territoire national. Leur nombre est ramené à 7 en 1985, puis porté à 9 avec les créations des GIPN de La Réunion (1992) et de Nouvelle-Calédonie (1993).

La circulaire ministérielle du 4 Août 1995 définit aujourd'hui les fondements de l'emploi des GIPN : organisation, cadre d’engagement, compétence territoriale, missions, principes d’actions, mise en œuvre, moyens et coordination.

Organisation des GIPN

Les GIPN sont des unités de la Direction centrale de la Sécurité Publique, compétentes dans 75 départements et implantées au sein des services territoriaux de 9 grandes villes de province et d'Outre Mer (Lille, Strasbourg, Lyon, Nice Marseille, Bordeaux, Rennes, La réunion et la Nouvelle Calédonie).
Le RAID est une force d’intervention analogue dépendant directement de la Direction Générale de la Police Nationale et dont la compétence géographique englobe les 21 départements les plus rapprochés de Paris.
Composés de fonctionnaires de police recrutés selon des critères très sélectifs, dotés de matériels performants et soumis à un entraînement rigoureux et suivi, les GIPN peuvent se définir comme des groupes de policiers au service d'autres policiers.

Ils interviennent en relais des autres services de la Police Nationale, chaque fois que la situation l'exige, avec le souci constant de préserver l'intégrité physique des intervenants et de n'utiliser la force strictement nécessaire qu'en dernier recours.



Les missions des GIPN

Les GIPN interviennent pour toutes les missions potentiellement dangereuses exigeant un grand professionnalisme, une technicité de très haut niveau et des moyens d'action spécifiques.

C’est le cas notamment des prises d’otages et des forcenés retranchés, qui constituent la majeure partie des interventions en urgence réalisées par ces unités.

De même, les assistances aux services spécialisées de la Police Nationale (Office Central de Répression du Banditisme – Services Régionaux de Police Judiciaire – Direction de la Surveillance du Territoire – Sûretés Départementales - etc.) pour l’interpellation d’individus dangereux et armés, en milieu clos notamment, sont du ressort des GIPN.

Missions prioritaires : Les prises d’otages, les retranchements de malfaiteurs ou de forcenés, les mutineries de détenus, les interpellations d'individus armés (terroristes, grand banditisme).

Les assistances : L’assistance aux services de la Sécurité Publique, l’assistance aux services spécialisés.

Les protections de personnalités : Les personnalités politiques faisant l’objet de menaces, la protection des itinéraires et des lieux clos lors des déplacements du Président de la République, des membres du gouvernement ( points hauts) ou de personnalités étrangères, la protection des magistrats exposés lors de leurs déplacements en province ou à l'étranger.

Autres missions : La sécurisation de procès à hauts risques, les extractions, escortes et présentations de détenus particulièrement dangereux, la formation des unités à même vocation à l’étranger.

Le recrutement des GIPN

Organisées au plan national par la DCSP, les sélections ont lieu environ une fois par an et se déroulent au sein d’une structure DFPN ( ENP Saint-Malo ou Nîmes ) avec le concours d’une équipe de psychologues de cette direction.
Tous les gardiens de la paix et les officiers de la Police Nationale peuvent faire acte de candidature, à condition de répondre aux critères administratifs exigés ( 5 ans d’ancienneté, moins de 35 ans ).
Une cinquantaine de candidats sont présélectionnés et convoqués sur le site choisi où, pendant une première semaine, ils doivent passer une série d’épreuves : tests psychologiques, combat, claustrophobie, vertige, athlétisme, natation etc….
A la fin de cette première semaine, une partie des candidats est éliminée, et les autres enchaînent sur des tests plus poussés pendant 4 jours supplémentaires.
A l’issue de ces épreuves, une vingtaine de candidats reçoivent l’habilitation GIPN et sont affectés dans les groupes, où leur formation commence.

_________________
Thonio - Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
moimeme
Adjoint de sécurité (Fictif)


Nombre de messages : 2
Date d'inscription : 20/04/2005

MessageSujet: Re: L'élite de la Police, le GIPN   Ven 2 Sep

l'élite ,c'est vite dit,est ce qu'ils savent faire un T.A au moins?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
L'élite de la Police, le GIPN
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Unités d'élite de la police SWAT, GTI, RAID, GIPN...
» Quest ou Lite Way ou...
» Opération de police de grande ampleur à Villiers-le-Bel
» police ?
» [Trucs et astuces] Police de caractères (suite 2)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: TOUT SUR LA POLICE NATIONALE-
Sauter vers: