AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Les identitaires cible de la justice

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thonio
Administrateur


Nombre de messages : 312
Age : 31
Localisation : Marseille (13)
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Les identitaires cible de la justice   Jeu 5 Mai

Les identitaires cible de la justice
Le parquet de Nice a ouvert une information judiciaire contre cette organisation soupçonnée d’être un faux nez de l’ex-Unité radicale.


Des loups sont entrés dans le centre de Nice durant la nuit du 30 avril dernier. Une meute armée de chaînes, de matraques télescopiques et de poings américains s’en est pris d’abord à un jeune Sénégalais rencontré par hasard à deux heures du matin, l’insultant, le frappant avant de lui voler son téléphone, puis à un Tunisien. La première victime a aussitôt porté plainte, ce qui a permis l’interpellation rapide de treize suspects. Hier, trois d’entre eux ont été écroués pour « violences sur personne » et/ou « vol avec violence ». Mais l’affaire ne s’arrête pas là. Le parquet de Nice a également ouvert une information pour « reconstitution de groupement dissous ».

Deux des auteurs présumés de l’agression raciste ont en effet été interpellés dans le quartier du port, à proximité immédiate d’un local occupé par les Jeunesses identitaires (JI). Ce mouvement, présidé par Philippe Vardon, un Niçois, a été fondé en septembre 2002, tout juste un mois après la dissolution du groupuscule d’extrême droite Unité radicale dont l’un des membres, Maxime Brunerie, avait fait feu sur le président de la République, le 14 juillet 2002. De plus, l’équipée sauvage dans les rues de Nice s’est déroulée quelques heures à peine après la tenue d’une réunion des JI dans un hôtel de Nice.

Dans un premier temps, cette réunion « nationale » d’une soixantaine de personnes devait se dérouler à la maison des associations sur le vague thème « Mon identité, c’est ma liberté ». Mais le 11 avril dernier, ce local municipal leur avait été refusé en raison du caractère « politique » de la manifestation. Puis, à la requête d’associations, le préfet des Alpes-Maritimes, craignant une contre-manifestation troublant l’ordre public, interdisait le meeting des JI. Son arrêté a été cassé par le tribunal administratif de Nice.

Mais, depuis ce violent dimanche, la balance de la justice niçoise semble pencher vers moins de mansuétude à l’égard de nervis regroupés dans des « mouvements » aux noms variant au gré des circonstances. Selon une source proche du dossier, citée par l’AFP, « les dirigeants de droit des JI n’ont pas de lien formel avec Unité radicale, car ils sont conscients du risque que leur ferait courir un tel lien, mais l’enquête pourrait établir que les dirigeants, de fait, demeurent les mêmes ». Deux anciens responsables de l’ex-groupuscule, Fabrice Robert et Guillaume Luyt, ont en effet participé à l’organisation de la réunion de samedi à Nice. Ce sont même eux qui ont été défendre la cause des JI devant le tribunal administratif ! Le porte-parole du mouvement a bien compris le danger. Prudent, il demande, sur son site Internet, « aux militants de suspendre toute activité avant une réunion de bureau ».

L’enquête confiée à la police judiciaire devrait également permettre la réactivation de plaintes déposées au TGI de Nice par des étudiants syndicalistes, des militants communistes ou encore le Club de la presse, après les agressions dont ils furent victimes à la faculté des lettres ou en pleine rue. Le dossier dit « du GUD » (Groupe union défense), qui avait été mystérieusement perdu peu avant l’arrivée, en 1999, d’Éric de Montgolfier à Nice, avait heureusement été reconstitué par la conseillère municipale Simone Monticelli, pour le PCF et par des étudiants de l’UNEF. Depuis, il est ensilé sur le bureau du procureur de la République, il est vrai très encombré ces derniers temps par les affaires de corruption des marchés publics à Nice.

_________________
Thonio - Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
vive le roy
Adjoint de sécurité (Fictif)


Nombre de messages : 9
Date d'inscription : 22/09/2011

MessageSujet: Re: Les identitaires cible de la justice   Dim 25 Sep

Honteux...
Par contre, les association musulmanes ont droit a tous les honneurs chez les biens pensants (alors qu'il ne servent strictement a rien aux immigrés le moins qu'on puisse dire c'est qu'ils ne les aident pas a s intéger, ils metent en place un véritable racket sur les immigrés, cela sert a construire des mosquées (essentiellement salafistes) pour endoctriner les jeunes, et non pour construire des emplois comme le font les associations Catholiques...

Quand on taxe Sarko de conservateur, cela me fait bien rire, c'est un démagogue, avec des tendances populistes quand il se voit baisser dans les sondages.

Quand a ceux qui se disent gaullistes, cela me fait bien rire, en réalité, ce sont des mous; quand au FN, il ya des idées intéressantes chez eux, l'ennui, c'est qu'il ya trop de nazillons, quand à Marine, je la trouve trop jacobine; je n'aime pas les petits nazillons qui gravitent autour de gollnish; néanmoins, il faut admettre que c'est marine qui se montre la plus réaliste dans ses propos...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Les identitaires cible de la justice
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La Justice et l'Injustice
» Justice à l'américaine
» OGM - Monsanto débouté par la justice allemande
» Nous devrions avoir sof de Justice !!
» [Clip] Justice - Stress, scandale sur la toile !

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: ACTUALITE-
Sauter vers: