AccueilFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Surveillance aérienne

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Thonio
Administrateur


Nombre de messages : 312
Age : 31
Localisation : Marseille (13)
Date d'inscription : 03/04/2005

MessageSujet: Surveillance aérienne   Lun 25 Avr

En 1960, après réflexion et étude approfondie, un projet fut élaboré par la Direction Générale des Douanes pour expérimenter opérationnellement un hélicoptère qui fut mis à disposition par l'Aéronautique navale. C'est ainsi que naquit la surveillance aérienne douanière.
L'expérimentation se révéla positive et la douane acquit alors deux "Alouettes II" qui produirent des résultats spectaculaires pendant près de cinq ans tout en montrant déjà leurs limites. L'achat d'aéronefs plus rapides et d'une autonomie supérieure permit la mise en place d'un dispositif très complet de surveillance aéromaritime tout en renforcant celle des terrains et du trafic privés, sources de contrebande difficilement contrôlables.

Une demi-douzaine de brigades de surveillance aérienne (BSA) fut créée dans les années 1970 dont certaines plus spécialisées comme par exemple la BSA de Pau équipée d'hélicoptères "Ecureuil" bien adaptés aux missions en montagne.
Aujourd'hui, "Air Gabelou" comme disent certains douaniers navigants est devenu un outil efficace indispensable à son Administration. Neuf brigades de surveillance aérienne réunissant 25 aéronefs le composent.
Le niveau opérationnel est garanti par une recrutement pointu, essentiellement auprès des armées. 2500 heures de vol minimum ainsi qu'une forte motivation sont exigées des pilotes postulant.

Les personnels navigants sont avant tout des douaniers, ayant simplement abandonné la voiture pour appréhender la fraude "d'en haut"...
Toutes les plates-formes aéronautiques du territoire, privées ou publiques, sont placées sous la responsabilité des BSA qui peuvent y effectuer les missions traditionnelles de contrôle et de surveillance douanière. Bien intégrés dans le monde de l'aviation légère (ils sont souvent sollicités pour des renseignements ou une assistance), les douaniers puisent à de nombreuses sources d'information. La collaboration avec les unités au sol est bien entendu permanente, et une bonne part des sorties (photographie, filatures, etc) sont effectuées au profit de ces dernières ou encore d'autres administrations comme la Gendarmerie des Transports Aériens et la Police de l'Air et des Frontières. Enfin il faut citer la contribution des BSA à des opérations de sauvetage et aux missions de surveillance et de contrôle de la pollution maritime (POLMAR).

_________________
Thonio - Administrateur
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Surveillance aérienne
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» La guerre aérienne contre les U.Boote
» La galette algérienne .
» Avord (18) - Centenaire de la base aérienne 702 01 juillet 2013
» 8 février 1919 : Première liaison aérienne commerciale
» Angine bactérienne et refus en bloc de toute médication....

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: DOUANES-
Sauter vers: